Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
11

Bunkers

Près d’Angers au cœur du parc de Pignerolle à Saint-Barthélémy d’Anjou , visitez gratuitement toute l’année des bunkers de la Seconde Guerre Mondiale ayant un héritage historique étonnant : du centre de commandement des Uboots et de l’état-major de la Kriegsmarine entre 1943 et 1944 à l’abri antiatomique du général De Gaulle et à l’accueil de la cité de relogement d’urgence. Une activité pour découvrir, comprendre et se souvenir à destination de toute la famille !

7000

Visiteurs en 2018

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre » disait Wiston Churchill. Quoi de plus horrible, de plus désastreux et de plus frustrant pour un homme,  une femme ou encore un enfant de ne pas connaître voire d’oublier d’où il vient et ce qui le construit ? C’est en connaissant son histoire que l’Homme comprend qui il est vraiment et qu’il peut vivre plus sereinement. Il est donc nécessaire de se souvenir et de ne pas oublier.

Le devoir de mémoire est synonyme de devoir de vérité, de devoir de sincérité. Le devoir de mémoire est le devoir de faire connaitre et de faire apprendre à l’Homme son Histoire. Le dernier conflit mondial a eu le malheureux privilège de contenir l’éventail le plus large des horreurs que des êtres humains peuvent infliger à une autre partie de l’Humanité qui n’avait rien demandé si ce n’est le désir de vivre. Il est nécessaire de connaître ces atrocités non pas pour en faire la célébration mais pour aider chacun de nous, jeune comme ancien, sans distinction de genre ou d’origine, à mieux comprendre les événements récents ainsi que le monde dans lequel nous vivons, mais aussi, il faut espérer de ne pas répéter ces atrocités.

« Le passé est une lampe placée à l’entrée de l’avenir, pour dissiper les ténèbres qui le couvrent » disait Félicité Robert de Lamennais. Tel est l’objectif que se donne l’association du Mémorial des bunkers de Pignerolle. Faire connaître objectivement l’Histoire locale. En venant à Pignerolle, c’est accepter de parcourir et de partir à la rencontre de pas moins de 300 ans d’Histoire depuis 1776 à nos jours à travers la construction du Château de Pignerolle, puis l’accueil des autorités polonaises en exil, l’Occupation allemande, la cité de relogements d’urgence ou encore la prévision d’un abri antiatomique pour le général De Gaulle. Le XXème siècle est de loin le plus chargé en histoire à Pignerolle. En effet, la seconde guerre mondiale y tient une place prépondérante. L’on imagine parfois à tord que la guerre était loin, loin de chez nous, loin de nos villes, de nos villages, de nos contrées. Mais en y regardant de plus près, en s’intéressant et en prêtant attention à ce que nous disent les anciens, les pierres et les monuments, nous sommes en mesure de découvrir qu’elle était tout près, au bout de notre rue.

Venir à Pignerolle c’est découvrir les différents événements qui font ce que nous sommes maintenant : des êtres libres. N’oublions pas que les grandes avancées obtenues à l’issue du second conflit mondial sont celles qui sont en danger de nos jours. Non pas qu’il faille se souvenir de la seconde guerre mondiale comme un moment de gloire, mais comme un moment qui a permis au monde de se construire, qui lui permet de se construire au moment présent et qui lui permettra de se construire à l’avenir.

Ensemble souvenons-nous toujours, n’oublions jamais, ne jugeons pas. Acceptons l’Histoire comme elle nous est transmise afin d’en extraire toutes les conclusions qui s’imposent pour la construction d’un monde meilleur et le lègue d’un monde de paix à ceux qui nous succéderont et qui devront, eux aussi à leur tour, se souvenir.

Guillaume Bertin –  Secrétaire de l’association du Mémorial des bunkers de Pignerolle.

Association reconnue d’intérêt général et autorisée à délivrer des reçus fiscaux ouvrant à la déduction d’impôts de 66% du montant du don. 

Suivez-nous sur Facebook