L’association adresse ses condoléances aux proches du maréchal des logis chef Jérémy Leusie. Né en Mayenne, il a grandi à Angers et  a effectué une partie de sa scolarité à Saint-Barthélemy-d’Anjou.

L’association vous invite à avoir une pensée pour lui, pour ses camarades disparus et pour ses camarades en opération extérieure, lors de l’hommage national qui leur sera rendu lundi 2 décembre 2019 à Paris. 

La fin de l’année approchant, les bunkers de Pignerolle garderont leurs portes fermées ce week-end encore.

Vous pouvez profiter toutefois continuer à consulter notre site internet ou nos réseaux sociaux @bunkers.Angers (Facebook) et @MemorialBunkers (Twitter).

L’association vous souhaite de passer un bon week-end à Angers !

Il y a 75 ans, le 10 août 1944, aux alentours de 18 heures, les troupes américaines foulaient les avenues et les rues d’Angers qu’elles venaient de reprendre à l’Occupant allemand.

Fidèle à son action en faveur du devoir de mémoire, l’association du mémorial des bunkers de Pignerolle a participé à la cérémonie ce samedi 10 août.

Il est absolument nécessaire de se souvenir, de dire et de montrer afin que les générations futures se souviennent et que l’impensable et l’horrible ne se reproduise plus jamais. De même, il est plus que nécessaire de se souvenir des 108 américains et des Résistants Français angevins qui ont permis la Libération d’Angers, morts pour la Liberté et la Démocratie.

 

La secrétaire générale de la Préfecture de Maine-et-Loire salue les Portes-Drapeaux.

 

Les Portes-Drapeaux sont rassemblés pour le salut aux autorités.

 

Michelle Moreau prononce un discours au cours duquel elle insiste sur l’importance du devoir de mémoire et de la cohésion nationale.

Mardi dernier, les élèves de l’école François Guilbault de Saint-Saturnin-sur-Loire sont partis à la rencontre de leur histoire locale à travers la visite des bunkers de Pignerolle.
Ils ont eu l’honneur de rencontrer Karine Engel, adjointe au maire d’Angers en charge des anciens combattants et du devoir de mémoire, qui leur a expliqué ce qu’était le devoir de mémoire. Elle leur a fait comprendre ce qu’était être ancien combattant et combattant actuel.

 

Comme chaque année, l’association du mémorial des bunkers de Pignerolle s’est associée à la commémoration de la victoire du 8 mai 1945 sur l’idéologie et le régime nazis.

« Il est nécessaire de se souvenir pour ne pas que tout cela recommence. Le devoir de mémoire est et doit être une préoccupation de chaque moment. Non pas qu’il faille fleurir chaque monument tout les jours, mais se souvenir de ceux qui nous ont permis de vivre libre et avoir une pensée pour ceux qui oeuvrent chaque jour à notre protection, à notre sécurité et risque leur vie pour sauver la nôtre » a affirmé Christophe Béchu, maire d’Angers au cours de la réception qui a clôturé la commémoration.